J’ai testé pour vous le Carnaval de Durfort.

Après avoir recherché les activités possibles un samedi matin pour un adulte et un enfant, je me suis dit le Carnaval de Durfort, ça doit être bien sympa, familial, informel, alternatif.

Et c’est bien vrai! Un groupe de 20 à 30 personnes en représentation plus ou moins affirmée dans les rues médiévales de Durfort, des arrêts pour des petites représentations ou des balades entonnant des aubades répétées à tue-tête, qui ont réchauffé les coeurs et les esprits dans un ambiance glaciale mais ensoleillé dès 10h du matin.

Les troubadous s’en sont donnés à coeur joie déclamant leur sollicitation de légumes pour la soupe du midi. Les durfortins sans doute un peu timides le matin ont peu répondu à l’appel, mais la récolte a été quand même bonne dans l’ancien village.

Un plus pour la promotion de la culture locale, chanson en langue occitane ou en français mais à l’accent occitan ou un mélange des deux.

Egalement pour les costumes de circonstance plus ou moins travaillés, parfois très drôles et surtout bon enfant.

Un petit regret cependant qu’il n’y ait aucune chanson réellement locale aux accents durfortins, ce qui m’amène à ce sujet, le manque d’interaction entre les nouveaux venus, les alternatifs, les artistes, les rêveurs, les constructeurs et leurs équivalents ou non durfortins de souche qui étaient peu nombreux ce jour là.

Même si la beauté de ce matin réside dans l’amalgame festif de personnes de toutes origines, accent belge, accent du nord, accent du sud et autres autour de chansons occitanes qu’ils maîtrisaient mieux que le cru du cru, il reste à penser qu’il reste encore tout à faire pour que les uns et les autres s’apprennent et se regardent pour tirer parti et richesse des uns et autres. C’est à ce prix que l’initiative locale sera renforcée car ayant reçu l’adhésion du plus grand nombre. C’est l’exemple de l’ouverture des uns qui donnera aux autres une envie réciproque d’ouverture et tous les enfermements et les dénis de l’autre et de ses spécificités sont dangereux.

 

Donc bien sûr bravi bravo pour l’initiative couronnée de succès que nous n’avons pu répéter pour la représentation de l’après-midi, car la patinoire de Ganges a motivé au changement de planning.

De tels évènements sont à répéter à l’envi pour favoriser le dialogue et les bons moments.

LF

 

NO COMMENTS

Laisser un commentaire