k66j1v6q

Projet auto-suffisance alimentaire Cévennes Sud.




L’avenir regarde aujourd’hui vers l’autonomie locale de production et de consommation qu’on appelle circuits courts.

Les circuits courts c’est encore un pan du système de consommation, bien que très avantageux comme cadre.

 

Justification:

  • Nous avons une capacité d’auto-alimentation de quelques jours seulement si le système mondialisé s’effondre
  • Des aliments trop lointains = peu de garantie de bio et qualité et pas d’emplois locaux. Tandis que dans un milieu local autosuffisant on sait mieux qui fait quoi, qui vend quoi et comment tous ces producteurs produisent.
  • Des aliments appauvris en nutriments ou pollués donc dangereux pour la santé des individus.
  • Des aliments bio trop chers

 

 

Comment faire?

Mettre en place une autosuffisance alimentaire

Il y plusieurs moyens de reprendre contrôle de notre alimentation et de pouvoir manger sainement à bas coût.

Bien évidemment il ne s’agit pas de rendre tout le monde paysan et de ne faire que de l’agriculture. Ceux qui voudront y consacrer plus ou moins de temps le feront.

Il s’agit de rendre les terres à l’alimentation, de leur réserver plus de place, pour :

  • Que des paysans dont c’est le métier puissent exploiter de bonnes terres dans de bonnes conditions
  • Que des groupes de citoyens produisent en commun pour subvenir à tous leurs besoins ou à une partie seulement

 

Alors quels sont les moyens pour y arriver?

  • Constituer ou rejoindre les amap locales
  • Se renseigner sur la production locale qui produit en bio ou pas
  • Discuter avec les paysans pour les encourager à passer au bio, à la permaculture, à l’agroécologie ou bien tout simplement pour savoir comment ils commercialisent leurs produits,  si on peut les mettre en relation avec une amap, si on peut constituer un groupement d’achat avec eux etc….
  • Organiser les circuits de vente pour les producteurs locaux en agriculture biologique, permaculture, agroécologie et biodynamie.
  • Organiser nos propres productions de citoyens au travers de:
    • Jardins partagés (parcelles de terrains individuelles,
    • Champ collectifs (production partagée au prorata du temps passé sur le terrain)
    • Formation aux pratiques agricoles durables, agroécologie, permaculture, biodynamie)
  • Participer aux grands projets d’autosuffisance alimentaire (trouver des terrains, accompagner les projets, trouver des financements, trouver du matériel, trouver des semences etc.)

 

 

Quelles sont les nouvelles techniques agricoles, respectueuses du vivant et bénéfiques pour votre santé?

1- Le bio sous différents labels (AB, nature & progrès). Il ne garantit pas un vrai respect de l’environnement ou même une absence de pesticides, mais il garantit des niveaux très bas. La production est parfois apparentée à l’agro-industrie et les sols sont souvent épuisés comme dans l’agriculture classique.

2- La permaculture, l’agroécologie, la biodynamie, sont des systèmes agricole complets qui respectent le vivant les sols et créent de véritables écosystèmes riches et durables qui n’ont pas besoin d’engrais pour prospérer et avec des rendements supérieurs à ceux de l’agriculture classique. En plus ils donnent plus à la nature qu’ils n’en prennent.

 

Rejoignez le projet local sur Alès

 

Rayan Frigoulier

06 50 68 42 92

cevennes.transition@gmail.com

SIMILAR ARTICLES

0 3

0 5

NO COMMENTS

Laisser un commentaire